Actualités

02/02/2011

Première « dégustation virtuelle » de l’Institut du Management du Vin


Une trentaine d’étudiants était réunie lundi 31 janvier pour échanger à distance avec un producteur bordelais


L’Institut du Management du Vin (IMV), structure réunissant les activités de formation et de recherche du Groupe ESC Dijon Bourgogne en la matière, organisait lundi 31 janvier la première dégustation virtuelle en France pour des étudiants. L’objectif pour l’IMV, qui se veut au cœur de l’essor des nouvelles technologies, est d’explorer des pistes de développement de ce type d’initiatives comme lien entre consommateurs et producteurs. Pour l’occasion, Dijon et Bordeaux étaient à une portée de clic !

Si les dégustations virtuelles de vin se sont multipliées en 2010 sur la toile, celle organisée à l’ESC Dijon le 31 janvier était la première en France à visée pédagogique pour des étudiants en formation. En abolissant les distances, Internet et les outils Twitter ou Skype permettent à un producteur d’être en contact direct avec des clients dégustateurs, à qui il peut exposer ses commentaires sur ses vins, expliquer ses savoir-faire, partager la passion de son métier et ainsi développer une certaine éducation du vin.

Ici, pour cette première, les étudiants ont testé le potentiel de Skype et analysé l’apport de ce type de nouvelles technologies. Ils doivent maintenant réfléchir à des pistes de développement de ces initiatives qui rapprochent consommateurs et producteurs. Quatre d’entre eux proposeront un atelier sur ce thème lors du prochain Vinocamp de Carcassonne.

Pour cette première dégustation virtuelle de l’IMV, c’est Régis Chaigne des Vignobles Chaigne & Fils, propriétaire du Château Ballan-Larquette et producteur à Bordeaux, qui a fait découvrir aux étudiants six vins de son domaine en direct de sa propriété.

Régis Chaigne a présenté les appellations « Bordeaux » et « Bordeaux Supérieur », moins connues que les grands crus mais produisant l’essentiel des vins de Bordeaux. Il a démontré qu’il n’y a pas de petits Bordeaux mais des vins méritant une vraie découverte. Rythmant les présentations théoriques, une dégustation commentée des vins expédiés préalablement a été proposée aux participants. Les dégustateurs ont pu analyser les vins goutés puis échanger avec le producteur.

Après la réussite de cette grande première, l’IMV compte bien renouveler et perfectionner ce type d’expérience.